ledge-2203667_1920

Pour exprimer la peur, notre visage se transforme et exprime souvent de la frayeur. Mais nous devons savoir que la peur est une émotion basique qui engendre un mal-être pour les adultes comme pour les enfants.

La peur, comme les autres émotions a une fonction adaptative ; elle prépare notre organisme à répondre face à une situation de danger ; le corps et l’esprit s’activent pour pouvoir réagir et nous maintenir en sécurité.

Imaginons que vous êtes au bord du balcon au 4ème étage : votre corps et votre esprit vous disent que vous pouvez tomber dans le vide, que c’est dangereux et que vous devez faire attention pour ne pas tomber ; la peur apparaît, tout votre être est donc en alerte et veille à ce que cela n’arrive pas.

Les symptômes de la peur se mettent en place pour que le corps se prépare à nous défendre ou à fuir, même s’il peut aussi nous  paralyser parfois. Le cœur bat plus vite et avec plus d’intensité, les muscles reçoivent plus de sang, la respiration s’accélère, l’estomac se contracte…

La réponse physique s’active lors de la perception d’un danger réel (un serpent vénéneux, un chien enragé…) mais aussi face à des stimuli qui ne sont pas dangereux en soi (un examen, parler en public…). C’est pour cela que nous devons identifier si la peur est activée par un danger réel et agir en conséquence,  si au contraire le danger n’est pas réel, nous devons apprendre à le gérer sans affecter notre quotidien.

Nous pouvons tous développer des stratégies pour évaluer les risques et apprendre à nous dépasser, en renforçant et en entraînant nos capacités.

Que faire face à la peur?

La 1ère étape consiste à identifier ce qui nous arrive. Quelques fois  c’est assez facile car le danger est clairement identifiable. Cela se complique quand l’objet de la peur est plus difficile à identifier

La 2ème étape consiste à chercher des outils qui nous aident à gérer la peur pour pouvoir répondre de manière adaptée (vous pouvez courir à la vue d’un serpent mais c’est inutile si la peur est due à un examen).

Autres outils qui peuvent aider :

  • Utiliser des techniques de respiration et de relaxation musculaire pour faire baisser la tension. Cela permet de diminuer la réponse physique et d’augmenter la capacité à penser clairement.
  • Savoir réfléchir sans a priori pour évaluer la situation, se calmer et utiliser nos capacités pour faire face à la situation redoutée.

La peur reste une réponse face à une situation, trouvons nos propres ressources pour nous aider et nous sentir mieux.

Si vous avez besoin d’un peu plus de recours, téléchargez l’application idstress . Elle vous permettra d’entraîner votre esprit pour gérer vos émotions et votre stress, et ainsi pouvoir penser clairement et calmement jour après jour.

 

Ayez confiance en vous !


Ana Lombard

Spécialiste en Éducation Émotionnelle et en Gestion du Stress

au Centre Enlace ‘Terapias Naturales Cuerpo y Mente’

@AnaEnlace